L’allocation aux adultes handicapés

L’allocation aux adultes handicapés

L’AAH constitue un minimum de ressources, versé par les Caisses d’Allocations Familiales ou la Mutualité Sociale Agricole.

Les conditions

Si vous avez un taux d’incapacité d’au moins 80% :

  • Vous devez avoir au moins 20 ans (le handicap de l’enfant peut donner droit à l’AEEH)
  • Vous devez avoir une résidence et une situation régulière sur le territoire français
  • Vos ressources doivent être inférieures à un plafond qui varie selon votre situation familiale

L’AAH est accordée pour une période de 1 à 5 ans.

La durée peut être supérieure à 5 ans sans toutefois dépasser 20 ans.

Si vous avez un taux d’incapacité entre 50% et 79% :

Vous devez également présenter, compte tenu de vos handicaps, une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi (RSDAE), c’est-à-dire d’importantes difficultés à accéder à un emploi qui ne peuvent pas être compensées.

L’AAH vous est accordée pour une durée de 1 à 2 ans.

Le montant de l’AAH

860€ depuis le 1er avril 2018.

Suivant votre situation ou le montant de vos ressources, l’AAH peut être réduite (différentielle).

Vous devez déclarer vos ressources

Si vous travaillez en milieu ordinaire, vous devez transmettre tous les trois mois à votre Caisse d’Allocations Familiales (CAF ou MSA) le formulaire de déclaration trimestrielle de ressources ou déclarer vos ressources en ligne directement sur http://www.caf.fr.

Si vous travaillez en établissements et services d’aide par le travail (ESAT), vos ressources sont évaluées à partir des données de l’avant-dernière année qui sont transmises par le service des impôts.

Les exonérations

Les bénéficiaires de l’AAH sont exonérées sous conditions de ressources de :

  • la taxe d’habitation
  • la taxe foncière (pour les propriétés bâties, hors ordures ménagères)
  • la redevance audiovisuelle

Le complément de ressources et la majoration pour la vie autonome

Ces deux prestations s’ajoutent à l’AAH mais ne sont pas cumulables.

Les conditions

Peuvent en bénéficier les titulaires de l’AAH ayant un taux supérieur ou égal à 80% et les bénéficiaires de l’allocation supplémentaire d’invalidité qui remplissent les conditions suivantes :

Pour le complément de ressources :

  • une capacité inférieure à 5%
  • un logement indépendant
  • l’absence de revenus d’activité à caractère professionnel depuis un an

Pour la majoration vie autonome :

  • un logement indépendant pour lequel ils perçoivent une aide personnelle au logement
  • l’absence de revenus d’activité à caractère professionnel propre

Les montants

Au 1er avril 2018 :

  • complément de ressources : 179,31€
  • garantie de ressources (AAH + compléments de ressources) : 998,31€
  • majoration pour la vie autonome : 104,77€

Nous accompagnons les personnes handicapées dans leurs démarches. En effet, l’obtention d’une telle allocation leur permet de faire face aux dépenses de la vie courante.